Activités

Là où le vent souffle 

Mots-clés : Activité brise-glace, activité énergisante

Description : Installez des chaises en cercle. Les participants doivent se faire face. Placez une chaise de moins que le nombre de participants. Ce jeu peut aussi se jouer debout, en utilisant du ruban masque pour indiquer l’endroit où se trouve chaque participant. Un volontaire doit se tenir au milieu du cercle. Tous les autres s’assoient sur leur chaise (ou se tiennent debout sur un morceau de ruban masque). Le volontaire commence par dire « Le vent souffle vers quelqu’un qui... », puis il partage un détail à son sujet. Il peut s’agir d’un fait unique, d’une expérience de vie, d’une qualité ou d’un détail physique qui peut s’appliquer aussi à d’autres personnes du groupe. Par exemple : « Le vent souffle vers quelqu’un qui a un chat. » Le volontaire et tous ceux qui s’identifient à cette affirmation (c.-à-d. tous ceux qui ont un chat) changent de place dans le cercle. La personne qui se retrouve sans place assignée doit aller au milieu du cercle et poursuivre le jeu avec une autre affirmation.

Le jeu continue jusqu’à ce que tous les participants aient pu s’exprimer. Une fois le jeu terminé, vous pouvez aller plus loin en posant aux participants les questions suivantes : Avez-vous appris des choses surprenantes? A-t-il été facile de partager des détails personnels? Pourquoi? Comment pourrions-nous créer une atmosphère propice au partage d’idées, de talents et d’expériences entre nous?

Objectif : Cette activité énergisante est idéale pour que les participants bougent et rient ensemble. Elle leur permet de mieux se connaître.

Durée : 10 à 20 minutes (flexible)

Nombre de participants : Quatre ou plus

Matériel nécessaire : Ruban masque ou chaises

Espace : Un endroit ouvert permettant des déplacements sans danger dans le cercle.

Considérations : Il s’agit d’une activité assez physique, les participants devant se déplacer rapidement d’un endroit à un autre. Elle n’est pas conseillée pour les personnes à mobilité réduite.

 

Points de contact 

Mots-clés : Renforcement d’équipe, activité brise-glace, activité énergisante

Description : Divisez les participants en groupes et attribuez un numéro à chaque groupe. Chaque groupe doit se placer de façon à ce que son numéro corresponde au nombre de points de contact entre le groupe et le sol. Par exemple, si le numéro du groupe est le trois, et que le groupe compte quatre personnes, l’une d’elles ne doit pas toucher le sol, tandis que les trois autres se tiennent sur une jambe, créant ainsi trois points de contact avec le sol.

Objectif : Il s’agit d’un exercice de renforcement de l’esprit d’équipe qui oblige les participants à travailler ensemble et qui est excellent pour stimuler l’énergie du groupe.

Durée : 10 à 20 minutes

Nombre de participants : Quatre ou plus

Matériel nécessaire : Aucun

Espace : Endroit ouvert suffisamment grand

Considérations : Ce jeu ne convient pas aux personnes à mobilité fortement réduite. Il exige également que les participants se touchent. Ils doivent donc se sentir à l’aise de se trouver à proximité d’autres personnes. Les participants doivent accepter d’être touchés avant le début du jeu.

 

Corps, objet, mot 

Mot-clé : Renforcement d’équipe

Description : Chaque groupe doit choisir un mot ou un objet. Les membres de chaque groupe doivent ensuite personnifier ce mot ou cet objet avec leur corps. Chaque groupe présente ensuite son choix tandis que les autres groupes tentent de deviner le mot ou l’objet.

Objectif : Cette activité vise à renforcer l’esprit d’équipe, la créativité et le mouvement physique. C’est une activité énergisante idéale pour rompre la monotonie d’activités plus calmes et passives.

Durée : 10 à 20 minutes ou plus

Nombre de participants : Quatre ou plus

Matériel nécessaire : Aucun

Espace : Un endroit ouvert disposant de beaucoup d’espace pour se déplacer

Considérations : Ce jeu ne convient pas aux personnes à mobilité fortement réduite. Il exige également que les participants se touchent. Ils doivent donc se sentir à l’aise de se trouver à proximité d’autres personnes. Les participants doivent accepter d’être touchés avant le début du jeu.

 

L’île déserte 

Mot-clé : Activité brise-glace

Description : Demandez aux participants d’imaginer qu’ils sont sur une île déserte sans espoir de secours et qu’ils ne peuvent emporter que trois objets. Donnez le temps aux participants de réfléchir aux objets qu’ils voudraient emporter. Demandez-leur ensuite de se présenter un par un et de parler de leurs objets.

Objectif : Cette activité peut servir à briser la glace. Le groupe découvre les goûts et la personnalité des participants à mesure que chacun explique ce qu’il emporterait.

Durée : 15 à 30 minutes

Nombre de participants : Quatre ou plus

Matériel nécessaire : Aucun

Espace : Un endroit permettant aux participants de se voir. Ils peuvent être assis en cercle ou assis un ou plusieurs par table.

Considérations : Aucune.

 

Papier de toilette 

Mot-clé : Renforcement d’équipe

Description : Faites circuler un rouleau de papier de toilette et demandez à chaque participant de prendre assez de papier pour passer deux jours sur une île déserte. Une fois que tous les participants ont pris tout le papier de toilette nécessaire, expliquez-leur qu’ils doivent dire une chose qu’ils aiment chez eux pour chaque feuille de papier qu’ils ont prise.

Objectif : Réalisez cette activité avec des participants qui sont à l’aise ensemble. Elle est idéale pour instaurer la confiance et pour permettre aux participants de partager des perspectives et une estime de soi positives. Cet exercice encourage le positivisme!

Durée : 10 à 20 minutes ou plus selon le nombre de participants

Nombre de participants : Trois ou plus

Matériel nécessaire : Quelques rouleaux de papier de toilette

Espace : Un endroit assez grand pour que tout le monde puisse s’asseoir confortablement en cercle ou à une table et se voir sans obstacle.

Considérations : Il peut être utile qu’une personne agisse comme soutien affectif pour les participants qui peuvent en avoir besoin lors de ce jeu. Assurez-vous d’annoncer sa présence avant le début du jeu.

 

Qui suis-je? 

Mot-clé : Activité brise-glace

Description : Demandez à chaque participant d’écrire sur un bout de papier le nom d’un personnage célèbre (fictif ou réel) : un acteur de télévision ou de cinéma, une équipe de sport, un politicien, un héros de bande dessinée, etc. Récupérez tous les papiers et, à l’aide de ruban masque, collez-les au hasard sur le dos des participants. Demandez-leur de se déplacer et de se poser des questions auxquelles ils ne peuvent répondre que par OUI ou par NON. Cela les aidera à identifier le personnage accroché dans leur dos. Exemples de question : Ce personnage est-il un homme? Est-il vivant? Le voit-on à la télévision? Les participants peuvent continuer à répondre aux questions même après avoir identifié leur personnage.

Objectif : Cette activité permet aux participants de faire connaissance tout en s’amusant à résoudre un mystère.

Durée : Environ 20 minutes selon le nombre de participants

Nombre de participants : Quatre ou plus

Matériel nécessaire : Papier, stylos (ou marqueurs) et ruban masque

Espace : N’importe quel endroit fera l’affaire

Considérations : Si certaines personnes ont une mobilité réduite et qu’elles ne peuvent pas se déplacer facilement, assurez-vous que les autres participants les incluent à l’activité.

 

Sous noirs 

Mots-clés : Activité brise-glace, renforcement d’équipe

Description : Demandez à chaque participant de tirer un sou noir d’un récipient et de raconter une histoire intéressante ou particulière se rapportant à l’année où la pièce a été frappée. Chacun leur tour, les participants partagent leur histoire.

Objectif : Cette activité permet aux participants d’apprendre des choses plus personnelles sur chacun d’entre eux.

Durée : 10 minutes ou plus

Nombre de participants : Deux ou plus

Matériel nécessaire : Sous noirs, récipient

Espace : N’importe quel endroit fera l’affaire

Considérations : Assurez-vous que vos sous correspondent à la tranche d’âge des participants.

 

Partager et raconter 

Mots-clés : Activité brise-glace, renforcement d’équipe

Description : Demandez aux participants de choisir un partenaire et de coller un morceau de papier dans son dos. En restant en paires, demandez aux membres du groupe de former deux cercles concentriques* : un partenaire s’assoit dans le cercle intérieur et l’autre, dans le cercle extérieur, lui faisant face. Pendant une minute, le partenaire dans le cercle intérieur raconte un obstacle qu’il a dû surmonter, un loisir qu’il pratique, une chose dont il est fier, etc. L’autre partenaire doit écrire quelque chose de positif qu’il a remarqué au sujet de son interlocuteur. Puis, les rôles sont inversés. Demandez ensuite à ceux qui se trouvent dans le cercle intérieur de se décaler de deux places vers la gauche (tout le monde devrait avoir un nouveau partenaire). Alternez comme bon vous semble. Idéalement, chacun devrait parler à plusieurs personnes, en inversant les rôles du locuteur et de l’auditeur. À la fin de la dernière ronde, les participants retirent le papier dans le dos de leur partenaire et ils lisent les commentaires positifs qui s’y trouvent. Vous pouvez ensuite demander au groupe de réfléchir aux questions suivantes (sans donner les réponses à voix haute) : Que ressent-on en parlant de soi? Avez-vous souvent l’occasion de savoir ce que les autres pensent de vous? Que ressent-on en lisant des mots positifs écrits par les autres? Qu’avez-vous appris sur la façon dont les autres vous perçoivent?

Objectif : Cette activité permet aux participants d’apprendre à se connaître, d’engager la conversation avec des étrangers, d’instaurer la confiance entre les membres du groupe et de se sentir plus à l’aise au sein du groupe.

Durée : Entre 20 et 30 minutes

Nombre de participants : Six ou plus

Matériel nécessaire : Ruban masque, papiers et crayons ou stylos

Espace : Un endroit ouvert est nécessaire

Considérations : Ce jeu peut être adapté pour inclure les personnes à mobilité réduite. Les personnes ayant de la difficulté à se déplacer peuvent changer de rôle en restant au même endroit tandis que les autres changent de place.

*Cercles concentriques

 

Chaises 

Mot-clé : Dynamiseur

Description : Placez aléatoirement le même nombre de chaises que de participants. Toutes les personnes commencent le jeu en position assise, sauf une. Une chaise reste donc inoccupée. La personne debout devient le « piéton ». La difficulté, c’est qu’un autre participant doit s’asseoir sur la chaise vide avant que le piéton ne puisse le faire. Si le piéton parvient à s’asseoir sur la chaise vide, la personne qui se trouve debout devient le piéton, et ainsi de suite.

Objectif : Ce jeu permet aux participants de bouger et de s’amuser. Il peut servir à dynamiser le groupe ou à lui permettre de dépenser un surplus d’énergie.

Durée : Aussi longtemps que désiré.

Nombre de participants : Six ou plus

Matériel nécessaire : Le même nombre de chaises que de participants

Espace : Un grand endroit ouvert permettant de marcher ou de courir sans danger

Considérations : Il s’agit d’une activité nécessitant une grande dépense d’énergie, elle ne convient pas aux personnes à mobilité réduite.

 

Arbre conceptuel 

Mots-clés : Activité, planification, réflexion, outil

Description : Cette activité peut se réaliser en groupe ou individuellement. Chaque participant doit dessiner une image ou écrire un concept ou une idée au milieu de la page. Dessinez des branches émergeant de l’image centrale et ajoutez une nouvelle idée sur chaque branche. Puis, dessinez des branches secondaires émergeant de ces branches et ajoutez des thèmes secondaires. Les idées peuvent être dessinées, écrites, jouées en sketch, etc.

Objectif : Cette activité créative permet aux participants de voir comment leurs idées sont interreliées et peuvent engendrer d’autres idées[1].

Durée : 10 minutes ou plus selon la complexité de l’arbre conceptuel

Nombre de participants : Deux ou plus

Matériel nécessaire : Crayons de couleur, crayons de cire, crayons de plomb ou marqueurs, grandes feuilles de papier.

Espace : Une surface plane, une table ou un tableau de conférence est nécessaire. Un tableau blanc ou noir peut être utilisé si l’arbre conceptuel n’est pas réutilisé plus tard.

Considérations : Aucune

 

Donner et recevoir 

Mots-clés : Activité, planification, réflexion, outil

Description : Cette activité doit être réalisée dès la mise en œuvre d’une nouvelle initiative. Demandez aux participants d’écrire sur un carton comment ils entendent contribuer à l’initiative (Donner), et sur un autre, ce qu’ils espèrent en tirer (Recevoir). Si les participants n’en ont aucune idée immédiatement, pas de problème, ils pourront partager leurs idées « Donner et Recevoir » tout au long de la journée. Une fois qu’ils ont trouvé leurs idées Donner et Recevoir, demandez aux participants de les afficher au mur. Si cela ne les gêne pas, demandez-leur de lire ce que les autres ont écrit et d’y réfléchir. Les participants pourront partager leurs réponses avec leur voisin.

Une fois toutes les réponses affichées, assurez-vous de passer en revue toutes les idées Donner et Recevoir afin de répondre le mieux possible à ce que chacun espère recevoir. Si l’une des idées vous semble irréalisable, parlez-en avec le groupe afin qu’il en soit prévenu. Cette dernière étape n’est pas nécessairement utile au début du processus, car le groupe peut ne pas vouloir limiter ses possibilités créatives.

Objectif : Permet de définir des objectifs personnels (publics ou privés)

Durée : 15 à 30 minutes ou plus selon le nombre de participants

Nombre de participants : Deux ou plus

Matériel nécessaire : Deux cartons par participant, stylos ou marqueurs, ruban masque

Espace : Une surface plane pour écrire sur les cartons

Considérations : Aucune

 

Cercle excentrique 

Mots-clés : Activité, planification, réflexion, outil

Description : On réalise cette activité lorsque des équipes intergénérationnelles se rencontrent pour la première fois. Divisez le groupe en deux, les adolescents d’un côté et les adultes de l’autre. Demandez au groupe de former deux cercles (l’un dans l’autre) tournés vers le centre. Utilisez des chaises ou asseyez-vous par terre. Les adolescents forment le cercle intérieur et les adultes, le cercle extérieur. Demandez aux adolescents de parler sincèrement des problèmes auxquels ils font face (par exemple : Quelles sont vos meilleures expériences de collaboration avec des adultes?). Pendant ce temps, les adultes écoutent la discussion sans porter de jugement. Après une période prédéterminée, les rôles sont inversés. Conseil : Si la discussion s’éloigne du sujet, ramenez-la en posant des questions incitatives. Les perspectives et les expériences négatives peuvent être abordées de façon sécurisante et positive. Les équipes peuvent ainsi tirer des leçons des erreurs passées.

Objectif : Cette activité permet aux adolescents et aux adultes de porter un regard différent les uns sur les autres, favorisant ainsi un environnement plus accueillant pour tous. L’état d’esprit change souvent radicalement entre le début et la fin de l’activité. En écoutant vraiment les opinions des jeunes, les adultes comprennent mieux les problèmes de leur communauté. Les jeunes ont une excellente occasion de découvrir l’expérience des adultes et de remettre en question les jugements qu’ils portent sur eux. Naturellement, les adolescents participant à un cercle excentrique ne représentent qu’une partie de la communauté dans son ensemble. Les adultes doivent aussi les consulter plus souvent avant de prendre des décisions importantes concernant des programmes.

Durée : 40 minutes (au moins 20 minutes de temps de discussion par groupe)

Nombre de participants : Six ou plus

Matériel nécessaire : Marqueurs et grandes feuilles pour prendre des notes

Espace : Un grand endroit ouvert permettant une bonne visibilité

Considérations : Cette activité permet de faire émerger de nombreuses perspectives lorsque les participants abordent librement les problèmes auxquels ils font face. Il est important de compter sur des animateurs et sur un personnel de soutien affectif très compétents pour garder le processus sur les rails et pour que chaque participant se sente en sécurité et soutenu tout au long de l’exercice. Lorsque vous préparez un cercle excentrique, encouragez les adolescents à surveiller leur bien-être. Ils ne doivent pas hésiter à quitter le cercle pour parler au personnel de soutien affectif. Assurez-vous d’annoncer la présence d’un soutien affectif avant de commencer l’activité.

 

Justes relations 

Mots-clés : Activité, planification, réflexion, outil

Description : Accrochez d’abord des feuilles de tableau de conférence aux murs et placez les marqueurs au milieu de la pièce. Demandez aux participants de former un cercle autour des marqueurs, puis posez-leur les questions suivantes : « Que ressentez-vous quand vous apportez une contribution réelle? » « De quoi avez-vous besoin pour vous sentir à l’aise de partager vos perspectives avec des adultes ou des fournisseurs de services? » Demandez aux participants d’écrire leurs réponses sur les feuilles de tableau, puis de reprendre leur place dans le cercle. Ensuite, demandez-leur d’aller lire en silence ce que chacun a écrit avant de regagner le cercle. Demandez aux participants d’échanger et de discuter (ce qu’on appelle la participation spontanée) sur ce qui les touche le plus et de discerner les thèmes qui émergent des réponses des autres.

Objectif : Cette activité permet aux adolescents de déterminer et d’énoncer les principes nécessaires à l’apport d’une contribution réelle. Le fait de demander aux jeunes de réfléchir aux valeurs qui leur sont importantes leur permet d’apporter une contribution selon les modalités de leur choix. De plus, le fait de conserver les feuilles comportant ces réponses lors d’une réunion ou d’un rassemblement est représentatif des valeurs nécessaires pour établir un climat propice à la participation des adolescents.

Durée : 20 à 30 minutes

Nombre de participants : Quatre ou plus

Matériel nécessaire : Feuilles de tableau de conférence et marqueurs

Espace : Un endroit ouvert et des murs sur lesquels on peut accrocher des feuilles

Considérations : Possibilité d’adapter le jeu si certains participants sont à mobilité réduite. L’animateur peut se déplacer dans la pièce et lire les réponses au groupe au lieu de demander aux personnes de le faire.

 

Schématisation de l’acquis communautaire 

Mots-clés : Activité, planification, réflexion, outil

Description : Faites contribuer directement des membres de la communauté à l’inventaire de l’acquis communautaire. Cela peut comprendre les infrastructures, les talents, les ressources, les services et les associations qui la composent. En groupe, définissez votre projet et vos objectifs. Créez un graphique sous forme de carte représentant ce que les participants jugent important et précieux dans votre communauté. N’hésitez pas à commencer par deux ou trois questions d’orientation pour lancer la discussion. L’image ci-dessous est un exemple réalisé par un groupe d’adolescents de Vancouver avec l’outil MAPPED: A youth community mapping toolkit for Vancouver[2].

Objectif : La schématisation de l’acquis communautaire est un outil de planification participatif qui invite les participants à explorer les atouts de leur environnement physique et social. Elle leur permet d’en arriver à un résultat concret, c’est-à-dire une carte qui peut être intégrée à un processus de planification communautaire. Plutôt que d’effectuer une analyse en relevant les lacunes, les problèmes et les faiblesses de la communauté, la schématisation de l’acquis communautaire valorise les ressources et les atouts existants, et elle se construit à partir de ceux-ci.

Durée : Deux heures

Nombre de participants : Deux ou plus

Matériel nécessaire : Feuille de tableau de conférence, languettes adhésives et marqueurs

Espace : Un endroit assez grand pour qu’une feuille de tableau de conférence puisse y être étalée et que tous les participants puissent participer à la création de la carte en même temps.

Considérations : Aucune

 

Le cercle 

Mots-clés : Techniques d’animation et de présentation

Description : La toute première technique d’animation est le cercle. Le cercle est généralement utilisé pour commencer et terminer une séance. Il peut aussi servir pour réfléchir à différentes activités. Dans le cercle, les adolescents, les adultes et les animateurs sont sur le même pied. Personne n’est supérieur ni inférieur et chacun respecte l’opinion de l’autre. L’animateur du cercle devrait varier. Lors d’une activité en cercle, gardez à l’esprit que les participants doivent écouter sans juger, préserver la confidentialité (ce qui se dit dans le cercle reste dans le cercle), offrir ce qu’ils peuvent et demander ce dont ils ont besoin. Le silence peut également faire partie de la discussion.

Objectif : Le cercle peut être utilisé pour une discussion de groupe, une séance de remue-méninge, un partage d’histoires et pour une diversité de jeux et d’activités.

Durée : Selon l’activité

Nombre de participants : Trois ou plus

Matériel nécessaire :

  • Des chaises en cercle (ou le sol)
  • Un objet à placer au centre du cercle pour attirer l’attention. Il peut s’agir de fleurs, d’une affiche résumant l’intention ou l’objectif de la rencontre, ou encore de tout autre objet ayant une signification.
  • Un objet donnant droit de parole
  • Un carillon, une cloche ou tout instrument servant à demander l’attention
  • Le matériel nécessaire pour prendre en note les messages (papiers, stylos, marqueurs)

Espace : Un endroit ouvert permettant de former un cercle où tout le monde peut se voir sans obstacle.

Considérations : Il vaut mieux être assis ou debout sur la circonférence du cercle afin de voir tout le monde et d’être visible de tous. Laissez toujours les gens s’asseoir comme bon leur semble et ayez des chaises à la disposition des personnes qui ne veulent pas s’asseoir par terre.

 

Café du monde 

Mots-clés : Techniques d’animation et de présentation

Description : La méthode café du monde est une façon de créer un réseau actif d’échanges collaboratifs autour de questions qui ont une importance dans des situations réelles[3]. Déroulement de la méthode café du monde :

  • Demandez à quatre ou cinq personnes de s’asseoir à une table comme dans un café ou par petits groupes.
  • Commencez la première d’au moins trois rondes de discussion de 20 minutes pour le petit groupe assis autour de la table. À la fin des vingt minutes, tous les membres du groupe se déplacent vers une autre table. 
  • Une question précède chaque ronde. Les mêmes questions peuvent servir à plusieurs rondes ou être le prolongement de questions précédentes afin d’orienter la discussion.
  • Après les discussions en petits groupes (ou entre les rondes, si nécessaire), des renseignements sont recueillis. Une personne désignée par chaque petit groupe présente les grandes lignes de la discussion effectuée à la table.

Objectif : La méthode café du monde permet de lancer plusieurs discussions simultanées sur le même sujet en petits groupes. Chacun peut partager son point de vue avec de nombreuses personnes et influencer leur opinion au fil de la discussion. Les discussions de style café du monde sont idéales pour encourager l’échange d’idées et de perspectives différentes au sein d’un grand groupe. Des idées et des thèmes récurrents s’y manifestent particulièrement. La méthode café du monde est une excellente occasion de partager et de transmettre des connaissances inspirantes pour la mise en œuvre de plans.

Durée : 60 à 90 minutes ou plus selon le nombre de rondes

Nombre de participants : Neuf ou plus. Au moins trois tables avec au moins trois participants.

Matériel nécessaire : De petites tables, rondes de préférence, si possible recouvertes de nappe, des chaises pour les participants et les animateurs, des feuilles de tableau de conférence et des marqueurs.

Espace : Un endroit assez grand pour accueillir les participants, des tables et des chaises

Considérations : Informez les participants dont la mobilité est réduite qu’ils peuvent rester à leur place au lieu de changer de table à la fin de chaque ronde ou aidez-les à se déplacer d’une table à l’autre.

 

Café cause 

Mots-clés : Techniques d’animation et de présentation

La méthode café cause ressemble à la méthode café du monde à deux grandes différences près. On détermine d’abord à l’avance les présentateurs ou les animateurs de la discussion. Chaque ronde permet de se familiariser avec un sujet déterminé plutôt que de discuter d’une question. La méthode café cause se déroule comme suit :

  • Chaque animateur choisit un modèle ou une pratique exemplaire à enseigner et il s’installe à une table
  • Il explique aux participants le sujet différent qui sera abordé à chaque table, puis il les invite à se rendre à la table qui les intéresse (idéalement, il y aura quatre ou cinq participants par table)
  • L’animateur présente le sujet en cinq minutes, puis il en discute avec les participants pendant 10 à 15 minutes
  • À la fin de la discussion, l’animateur reste à la table et les participants vont de table en table tout en respectant chaque fois le même format
  • Après trois séances de discussion, le groupe réfléchit en cercle ou individuellement sur ce qui a été appris

Objectif : La méthode café cause vise l’apprentissage par la participation à diverses discussions. Elle permet particulièrement à quelqu’un qui connaît bien un sujet précis de le faire découvrir aux autres.

Durée : 60 à 90 minutes ou plus selon le nombre de rondes

Nombre de participants : Au moins neuf

Matériel nécessaire : De petites tables, rondes de préférence, si possible recouvertes de nappe, des chaises pour les participants et les animateurs, des feuilles de tableau de conférence et des marqueurs.

Espace : Un endroit assez grand pour les participants, les tables et les chaises

Considérations : Informez les participants dont la mobilité est réduite qu’ils peuvent rester à leur place au lieu de changer de table à la fin de chaque ronde ou aidez-les à se déplacer d’une table à l’autre.

 

Café proactif 

Mots-clés : Techniques d’animation et de présentation

Demandez aux participants de se lever et de proposer des sujets de discussion pour le groupe. Notez-les à l’ordre du jour et faites-les correspondre à un numéro de table déterminé. Une fois l’ordre du jour rempli, divisez le groupe de façon à ce que les participants soient assis à des tables différentes. Trois rondes de 20 minutes auront lieu au cours desquelles chaque table devra aborder un sujet différent. Même si les sujets varient, les questions posées restent les mêmes. Après chaque ronde, les groupes passent d’une table à l’autre.

  • 1re ronde : Quelle mission sous-tend le sujet abordé par le présentateur? Essayez d’aller plus loin que de seulement en effleurer la surface.
  • 2e ronde : Que manque-t-il? Maintenant que le sujet a été clarifié, essayez d’élargir l’horizon et de parler de choses qui n’ont pas été encore abordées.
  • 3e ronde : Quelles seraient les étapes suivantes?

Enfin, réunissez-vous en cercle et invitez la personne désignée par chaque table à présenter un résumé du processus et de la discussion.

Objectif : La méthode café proactif permet de générer une discussion créative et orientée vers l’action au cours de laquelle les participants contribuent à clarifier les idées émises par les membres du groupe. Il s’agit d’une combinaison de la méthode café du monde et du processus de forum ouvert.

Durée : Durée minimum : 1 h 30 à 2 h 30

Nombre de participants : au moins 10

Matériel et mise en place (espace) : Idéalement, créez un grand cercle d’un côté de la pièce et placez suffisamment de tables à café avec quatre chaises de l’autre côté. Si la pièce n’est pas assez grande, les participants déplaceront les tables et les chaises une fois l’ordre du jour défini.

Sur les tables, placez une feuille de tableau de conférence, des stylos colorés et des marqueurs comme simple aménagement du café.

Préparez la grille de l’ordre du jour de la séance. Le nombre de séances doit correspondre au nombre de participants, de personnes désignées et de contributeurs divisé par quatre.

Considérations : Assurez-vous que les personnes à mobilité réduite aient de l’aide pour se déplacer de table en table, si nécessaire.

 

Processus de forum ouvert 

Mots-clés : Techniques d’animation et de présentation

Description : Le forum ouvert est un processus mis au point par Harrison Owen. Il permet aux participants de préciser la structure de l’ordre du jour et d’affirmer leur leadership[4]. Cette approche est réputée pour son absence initiale d’ordre du jour. Les participants l’établissent au début de la rencontre. Un présentateur annonce le concept et il lance la discussion. Voici comment se déroule le processus de forum ouvert :

  • Formez un grand cercle avec des chaises.
  • Invitez les participants à noter leurs idées de discussion sur des languettes adhésives ou sur des feuilles de tableau de conférence. Ces idées formeront l’ordre du jour et elles devront indiquer une heure et un lieu. Chaque personne qui suggère un sujet de discussion devra aussi prendre des notes au cours de la rencontre.
  • Ces suggestions pourront être compilées dans un document distribué à tous les participants sous forme physique ou électronique.
  • Demandez au grand groupe de se diviser en petits groupes pour discuter.
  • Après la rencontre, prenez le temps de recueillir les données portant sur les sujets abordés au cours des discussions de groupe.

Objectif : Le processus de forum ouvert est très pratique pour tirer parti des connaissances déjà acquises par les personnes présentes. Puisque l’ordre du jour et les sujets sont choisis en fonction de leurs intérêts, les discussions risquent d’être variées, intéressantes et uniques. C’est une occasion privilégiée pour un échange de savoir et pour un réseautage entre les participants.

Durée minimum : 90 minutes

Nombre de participants : au moins 10

Matériel nécessaire : Des chaises installées en cercle pour les participants, des lettres ou des chiffres répartis dans la pièce pour indiquer les lieux de discussion, un mur vierge pour afficher l’ordre du jour, du papier pour noter les sujets et les questions de la rencontre, des marqueurs, du papier pour y recueillir les données.

Espace : Un grand endroit et des chaises sont nécessaires. Des tables peuvent être utiles si les participants veulent prendre des notes.

Considérations : Assurez-vous que les personnes à mobilité réduite aient de l’aide pour se déplacer d’un lieu à l’autre, si nécessaire.

Tête, cœur, pieds, esprit

Mots-clés : Techniques d’animation et de présentation, réflexion

Description : Cette technique de réflexion doit être utilisée après une activité. Demandez aux participants d’exprimer leurs pensées sur les quatre thèmes ci-dessous, que ce soit par des mots, une image, la parole ou une analyse rétrospective :

Tête : Qu’ai-je appris aujourd’hui?

Cœur : Comment est-ce que je me sens aujourd’hui par rapport à cela?

Pieds : Que vais-je faire de ce que j’ai appris aujourd’hui?

Esprit : Comment me suis-je intégré aujourd’hui?

 

Objectif : Le modèle « tête, cœur, pieds et esprit » est pratique pour une réflexion sur les connaissances acquises[5].

Durée minimum : Au moins 15 minutes selon le nombre de participants

Nombre de participants : Le nombre importe peu, cette activité peut être pratiquée individuellement

Matériel nécessaire : Du papier et de quoi écrire, mais ce matériel n’est pas toujours nécessaire

Espace : Sans importance

Considérations : Aucune

 

Technique de graphique humain 

Mot-clé : Évaluation

Description : La technique de graphique humain permet de répondre de manière plus physique à une enquête ou à un questionnaire. On crée une échelle (allant de fortement en désaccord à fortement d’accord) dont les extrêmes se trouvent à chaque bout de la pièce. Les participants se déplacent sur les différentes positions de l’échelle pour indiquer leur choix de réponse à une question. Pour chaque question, les co-évaluateurs notent le nombre de participants aux différentes positions de l’échelle. Les réponses ne sont pas anonymes, mais les résultats sont rapidement visibles et ils se prêtent à l’interprétation du groupe à un moment précis.

Objectif : Proposer un moyen plus interactif et créatif d’obtenir des réponses à une enquête.

Durée minimum : 20 minutes

Nombre de participants : Six ou plus

Matériel nécessaire : Questions d’une enquête

Espace : Aucune importance

Considérations : Aucune importance

 

Dessin et collage 

Mot-clé : Évaluation

Description : Avec le groupe, déterminez les aspects du programme que vous désirez évaluer. À l’aide de fournitures artistiques, demandez aux membres du groupe de dessiner, de faire un collage ou de créer une représentation visuelle de leur expérience au cours d’une activité ou d’une initiative de participation des adolescents. Il peut s’agir d’une activité de durée limitée au sein d’un groupe de discussion, d’une séance de mise au point ou d’un projet plus long dans le cadre duquel les participants peuvent continuellement faire évoluer leur image au fil du programme. Lorsque les participants sont prêts à montrer leur image, posez quelques questions d’orientation afin de lancer la discussion. Voici quelques questions d’orientation qui peuvent vous aider à démarrer :

  • Que pensez-vous de votre image?
  • Avez-vous appris quelque chose en la créant?
  • En quoi votre image illustre-t-elle votre expérience ou votre perspective concernant le programme?
  • En quoi les images de votre groupe sont-elles similaires ou différentes?
  • Quels sont les thèmes clés qui émergent de chaque image? Quels en sont les thèmes récurrents?
  • Quels en sont les aspects positifs et négatifs?

Objectif : Proposer un moyen plus interactif et créatif d’obtenir des réponses à une enquête.

Durée minimum : 20 à 60 minutes

Nombre de participants : Sans importance

Matériel nécessaire : Vieux magazines et journaux, colle, crayons de couleur, marqueurs, etc.

Espace : Sans importance

Considérations : Sans importance

 

Photo-voix 

Mot-clé : Évaluation

Description : La photo-voix est une méthode qualitative de collecte de données par des participants. À l’aide d’un appareil photo, ils documentent leur quotidien, participent à des discussions de groupe sur leurs réalisations et ils en partagent les résultats avec des personnes qui peuvent les aider à améliorer leur condition.

Objectif : Proposer un moyen plus interactif et créatif d’obtenir des réponses à une enquête.

Durée minimum : Selon des besoins

Nombre de participants : Trois ou plus

Matériel nécessaire : Téléphone cellulaire, téléphone intelligent ou appareil photo

Espace : Sans importance

Considérations : Un projecteur pourrait être utilisé pour présenter les photos sur un écran plus grand.

 

Photo-interview  

Mot-clé : Évaluation

Description : Avec le groupe, créez un questionnaire d’évaluation pouvant être exploré en photo. Par exemple, à quoi des lieux sécuritaires peuvent-ils ressembler? Les questions peuvent porter sur l’acquis communautaire ou sur les lacunes en matière de services (p. ex., quels sont nos besoins, nos services et nos lacunes dans le domaine de la santé mentale?). Les participants peuvent effectuer plusieurs rondes de photos au cours du programme. Les membres du groupe peuvent partager leurs photos et en discuter grâce à des questions d’orientation comme celles que préconise la technique SHOWED[6] :

  • Que voyons-nous ici (What do we See here)?
  • Que se passe-t-il vraiment ici (What’s really Happening here)?
  • Quel est le lien avec notre vie (How does this related to Our lives)?
  • Pourquoi ce problème, cette préoccupation ou cette force existent-ils (Why does this problem, concern, or strength Exist)?
  • Que pouvons-nous faire (What can we Do about it)?

Demandez aux participants d’expliquer ce que révèle cette photographie, puis transposez leurs récits en situations, en thèmes ou en théories. Gardez à l’esprit d’obtenir le consentement écrit des participants avant d’utiliser leur photo.

Objectif : Proposer un moyen plus interactif et créatif d’obtenir des réponses à une enquête.

Durée minimum : Indéfinie

Nombre de participants : Un animateur et une personne interrogée

Matériel nécessaire : Photos de personnes qui ont participé récemment au programme que vous évaluez.

Espace : Sans importance

Considérations : Assurez-vous d’avoir obtenu le consentement des participants avant d’utiliser leurs photos.

 

Théâtre 

Mot-clé : Évaluation

Description : Le théâtre est un outil d’évaluation permettant d’interpréter des scénarios et d’explorer des concepts, des expériences, des sentiments, des rôles et des caractéristiques liés à un programme ou à une initiative. Les participants utilisent leur corps et leurs émotions pour faire émerger quelque chose de nouveau. Cette activité leur donne une perspective nouvelle du contexte dans lequel ils vivent. Le théâtre est particulièrement utile pour exagérer des détails importants afin de les analyser. Servez-vous des questions de la photo-interview pour faire éclore des idées d’interprétation. Interrogez le groupe comme si le programme était un film[7] :

  • Quel en serait le titre?
  • Quel en serait le genre (p. ex., science-fiction, téléroman, comédie, drame, film d’horreur, etc.)?
  • Quels en seraient les personnages et les acteurs?
  • Interprétez un scénario ou une bande-annonce d’une ou deux minutes
  • Quels aspects de l’interprétation sont réalistes ou fictifs?
  • En quoi le fait de comprendre cette scène permet-il de répondre au questionnaire d’évaluation?

Le fait d’interpréter des moments clés permet d’illustrer les meilleurs et les plus mauvais aspects du programme. Voici quelques idées de scénarios :

  • La plus grande difficulté et la plus grande réussite du programme
  • L’expérience la plus importante vécue au fil du programme
  • Les meilleurs et les plus mauvais moments du programme

Objectif : Proposer un moyen plus interactif et créatif d’obtenir des réponses à une enquête.

Durée minimum : 20 minutes

Nombre de participants : Six ou plus

Matériel nécessaire : Aucun

Espace : Un endroit assez grand pour permettre au groupe de se déplacer.

Considérations : Le fait de partager ou d’interpréter ses idées devant un groupe peut rendre certaines personnes mal à l’aise. Cela signifie également que certains résultats de l’enquête ne sont plus anonymes.

[1] Buzan, T. et Buzan B. (2006). The Mind Map Book: How to Use Radiant Thinking to Maximize Your Brain’s Untapped Potential. London: BBC Active.

[2] Mapped, A Youth Community Mapping Toolkit for Vancouver. 2009. Récupéré en août 2015 sur : http://www.vancouveryouth.ca/sites/covytheme.tidaldevel.com/files/Mapped%20Vancouver%20Final.pdf

[3] Brown, J. et Brown, J., Isaacs, D. et la World Café Community (2005). The World Café: Shaping Our Futures Through Conversations That Matter. San Francisco: Berrett-Keohler Publishers.

[4] Owen, H. (2008). Open Space Technology: A User’s Guide (3e éd.). San Francisco: Berrett-Kohler Publishers Inc.

[5] Reeler, D., Van Blerk, R., Taylor, J., Paulsen, D. et Soal, S. ( 2009). Barefoot Guide to Working with Organisations and Social Change. Johannesburg, Afrique du Sud : Community Development Resource Association.

[6] Wang, 1999

[7] Sabo-Flores, 2008