Appui aux nouveaux arrivants

Fondé en 2009, le Comité consultatif des jeunes ethnoculturels du Bureau des services à la jeunesse d’Ottawa est un comité de pairs visant à faire participer les jeunes. Nos services et notre programmation visent à aider les nouveaux arrivants, les réfugiés, les Canadiens de deuxième génération et les jeunes racialisés à s’intégrer et à avoir une vie plus facile au Canada. L’une de nos initiatives est le Programme d’emploi pour jeunes immigrants. Ce programme de cinq semaines propose aux jeunes divers cours et séances de formation par des pairs, notamment une orientation au marché du travail canadien, une introduction à la rédaction d’un CV et d’une lettre d’accompagnement, la recherche d’emploi et l’entrevue. Après avoir suivi cinq ateliers, le jeune a la possibilité de faire un stage bénévole de huit semaines, dans le cadre duquel il peut acquérir de l’expérience et obtenir des références. 

De plus, nous organisons des activités multiculturelles favorisant l’inclusion et décourageant la discrimination envers les nouveaux arrivants à Ottawa. Nous donnons aux prestataires de services sociaux et au grand public des présentations sur des sujets variés, dont la diversité, la discrimination, la prévention de l’intimidation et les conflits intergénérationnels. Nous avons pour objectifs d’éduquer, de promouvoir la diversité et de changer la perspective des gens. 

Notre équipe a récemment donné des ateliers portant sur la perception de la santé mentale chez les nouveaux arrivants. Cet atelier vise à aider les fournisseurs de services à comprendre comment la maladie mentale et son traitement sont perçus dans chaque culture et quelles répercussions cette perception a sur la façon dont les nouveaux arrivants cherchent de l’aide. Il aide aussi les fournisseurs de services à acquérir les compétences et les outils dont ils ont besoin pour aider les personnes atteintes d’une maladie mentale, compte tenu de leur origine.

Bref, nous sommes convaincus que nous, les jeunes, nous avons le pouvoir d’amorcer des changements au sein de nos collectivités respectives. En nous responsabilisant, nous ravivons – aussi bien en nous-même que chez nos pairs – la flamme de notre passion pour l’égalité et la diversité.