Gouvernance et politiques

Coup d’œil sur … les ouvertures et possiblités pour la gouvernance et les politiques

L’inclusion des jeunes dans le processus décisionnel concernant les programmes ou l’organisation aide les organismes à prendre de meilleures décisions.

Indicateurs de réussite :

  1. Les jeunes sont représentés de façon équitable dans les structures de gouvernance (conseil d’administration ou structures parallèles).
  2. Les jeunes sont mobilisés dans la co-création et la mise en œuvre de politiques et de procédures.

Les jeunes peuvent jouer un rôle important dans la gouvernance des organisations, y compris dans la prise de décisions, la co-élaboration de politiques et de procédures et peuvent influencer les enjeux qui touchent leur vie. 1 La mobilisation des jeunes dans la gouvernance donne l’occasion aux organisations au service des jeunes d’accéder directement à une rétroaction et à des réflexions sur l’efficacité des services, de renforcer le lien entre l’organisme et la collectivité qu’il sert, 2 et de perfectionner les compétences en leadership des jeunes adultes. 3,1 Pour y réussir, les adultes devront apprécier les atouts que les jeunes apportent et partager leur pouvoir décisionnel.

Les jeunes sont représentés de façon équitable dans les structures de gouvernance

La mobilisation des jeunes au conseil d’administration est une façon d’inclure les jeunes dans la gouvernance, mais ce n’est pas la seule façon. Les jeunes peuvent également exercer une influence sur le processus décisionnel grâce à des structures parallèles, tel un comité consultatif. Bien qu’il y ait des avantages à l’inclusion de jeunes dans le conseil, les structures parallèles tendent à être orientées davantage vers les jeunes et ne comportent pas les formalités propres aux réunions du conseil, ni l'éventail de responsabilités légales et d'obligations éventuelles que les administrateurs doivent remplir. Les membres du personnel et du conseil doivent être formés à la mobilisation des jeunes, alors que les jeunes doivent être formés aux processus décisionnels. Envisagez d'obtenir des commentaires au moyen d'une structure parallèle au sein de laquelle les adultes et les jeunes se divisent en groupes distincts (p. ex., un conseil des jeunes). Chaque groupe entame d’abord une conversation avec ses pairs avant de se rassembler de nouveau avec les autres groupes.

CONSEIL : Jumelez un jeune avec unadulte allié qui peut s’asseoir avec le jeune pendant les réunions et lui donner des explications au besoin. Formez des comités ad hoc en leur donnant le mandat de consulter les jeunes sur une question particulière et d’entendre leurs inquiétudes ou besoins, ainsi que leurs suggestions.

Les jeunes sont mobilisés dans la co-création et dans la mise en œuvre de politiques et de procédures.

L’inclusion des jeunes dans la gouvernance au sein de la municipalité régionale d’Halifax a été un succès (2006). Voici quelques éléments indicateurs d’une gouvernance des jeunes réussie :

Le Bureau des services à la jeunesse d'Ottawa a collaboré avec les jeunes dans le cadre de son programme de mobilisation de la jeunesse afin d’élaborer une politique établissant le cadre et les processus liés à ce programme. Découvrez cette politique de mobilisation de la jeunesse. (en anglais seulement)

  • Inclusion. Incluez une diversité de jeunes provenant de différents contextes culturels, économiques, et géographiques. Si vous envisagez d’inclure une représentation des jeunes au conseil, désignez plus d’un poste de représentant (idéalement deux ou trois).
  • Barrières. Éliminez les obstacles. Les jeunes peuvent avoir besoin de moyens de transport et d’horaires flexibles pour participer.
  • Capacités des adultes. Fournissez une formation afin de soutenir les adultes en vue de favoriser leur meilleure compréhension de la mobilisation des jeunes, de la culture des jeunes et des différentes aptitudes requises pour travailler en partenariat avec les jeunes.
  • Capacités des jeunes. Donnez aux jeunes des occasions de développer des compétences. Les jeunes peuvent ne pas avoir beaucoup d’expérience de travail dans un rôle de gouvernance et avoir besoin d'une formation sur le leadership et les processus décisionnels. Le jumelage d’un jeune avec un adulte allié qui peut s’asseoir avec lui pendant les réunions et lui donner des explications pourra l'aider à se sentir plus à l’aiseà participer activement au sein du conseil.
  • Continuité de la participation des jeunes. Étant donné que les jeunes sont dans une période de transition et que leur vie et leurs engagements évoluent, prévoyez la mise en place d’un processus de recrutement et de planification de la relève permanents pour maintenir une représentation constante des voix des jeunes.
  • Contributions significatives : Créez des occasions qui permettent aux jeunes de sentir qu'ils sont entendus, que leurs tâches et projets ont du poids et que leurs décisions ont un réel impact. Il est important de communiquer avec les jeunes pour leur faire savoir que leurs commentaires ont vraiment fait une différence.
  • Reconnaissance. Réfléchissez à votre témoignage de reconnaissance envers les jeunes pour leurs contributions en temps et en expertise.
  • Bonnes relations publiques. Entrez en contact avec des médias locaux et entretenez des relations positives avec ceux-ci. Ce faisant, vous pourrez éventuellement inviter les médias à faire des reportages sur la façon dont les jeunes contribuent dans leurs communautés dans un contexte de gouvernance. Vous pouvez également envisager des activités de lobbying pour obtenir une rubrique hebdomadaire à propos des jeunes dans un journal local ou dans une émission de radio ou de télévision. 
  • Environnement stable. « Une participation efficace des jeunes nécessite un environnement confortable et protégé dans lequel il est possible d’évoluer constamment ».4 Il est important d’avoir un budget réservé au soutien des initiatives et des activités des jeunes.S'il est possible d'avoir un budget exclusif, il serait bon de consolider ces fonds à long terme (au moins cinq ans). Il devrait y avoir un mentor rémunéré en permanence qui soutient les jeunes au sein de l’organisation et les jeunes doivent avoir accès à de la documentation et aux services des ressources humaines.
  • Évaluation. La mobilisation des jeunes dans la gouvernance constitue un parcours d’apprentissage. Créez des occasions pour que les jeunes et les adultes fournissent des commentaires au sujet de leur expérience et évaluent le progrès réalisé. Évaluez et ajustez vos efforts pour faire en sorte que la mobilisation des jeunes dans la gouvernance soit une expérience des plus enrichissantes pour tous ceux qu’y participent.
En vedette : Travailler avec des enfants et des adolescents dans des contextes difficiles afin de promouvoir la mobilisation des jeunes
Dans son rapport, Working with children and youth in challenging contexts to promote youth engagement (Travailler avec des enfants et des adolescents dans des contextes difficiles afin de promouvoir la mobilisation des jeunes), Wisdom2Action décrit l’importance de placer la mobilisation des jeunes au cœur de toute pratique exemplaire d’intervention. Le fait de valoriser la mobilisation des jeunes met l’accent sur leur contribution positive aux programmes et sur leur efficacité. Grâce à une telle contribution, des programmes conçus pour les jeunes deviennent des programmes conçus avec les jeunes. Lire le rapport complet (en anglais).
  • 1. a. b. Texas Network, 2002
  • 2. Chovil, 2009
  • 3. Shen, 2006
  • 4. Golombek, 2002, p.48