Mobiliser les communautés

Co-créer  

La section portant sur la co-création met l’accent sur la formation d’une équipe, sur l’engagement auprès de la communauté et sur la promotion des relations intergénérationnelles. Elle vous permet de mettre à l’œuvre votre planification en matière d’objectifs de mobilisation des jeunes.

La mobilisation des jeunes en santé mentale exige l’adoption d’une approche qui vise toute la communauté. Engager toute la communauté renvoie à un travail conjoint avec des familles, des aidants naturels, des appuis formels, et d’autres organisations au service des jeunes. 1

Famille

Une mobilisation efficace des jeunes doit aller de pair avec la mobilisation des familles. La mobilisation des familles est une approche selon laquelle les familles sont reconnues comme étant des experts sur les besoins de leurs proches. À cet effet, les efforts de mobilisation se concentrent sur la promotion de partenariats équitables entre les familles et les fournisseurs de services, ainsi que du rôle de la famille dans le processus décisionnel. Assurer la mobilisation des familles dans le traitement de leurs enfants contribue à améliorer l’efficacité des services. 2 

Pour de plus amples renseignements sur la mobilisation des familles dans les services de santé mentale des enfants et des jeunes, consultez le module d’apprentissage du Centre sur la Mobilisation des familles dans les soins de santé mentale. Le Centre offre également des séances de formation pour aider les les organismes à mettre en œuvre des initiatives de mobilisation des familles.

Aidants naturels

Dans les moments difficiles, les jeunes sont plus susceptibles de se tourner vers leurs pairs et leurs aidants naturels que vers des sources d'aide formelles ou professionnelles.3 Les aidants naturels peuvent comprendre des amis, des pairs, des parents, des membres du personnel soignant, des frères et sœurs, des aînés, des membres de la famille élargie, des chefs religieux, des conseillers scolaires ou des enseignants, des entraîneurs, et ainsi de suite. Les organismes responsables de la santé des enfants et des adultes peuvent travailler en collaboration avec des jeunes à des fins suivantes :

  • Cultiver et élargir leur cercle d’aidants naturels;
  • Outiller les aidants naturels afin qu’ils puissent apporter une aide efficace aux jeunes au sein de leur communauté (p. ex., grâce à des renseignements à jour sur la santé mentale, des voies d'accès aux soins clairement définies, des compétences d’aide en cas de crises suicidaires, etc.);
  • Se renseigner au près des aidants naturels au sujet du contexte communautaire, l’historique de la communauté, ses points forts, sa culture et traditions, et d’autres facteurs importants qui peuvent promouvoir la mobilisation des jeunes en santé mentale. 4

En vedette : Promouvoir la mobilisation des jeunes en matière de santé mentale par le biais de partenariats intersectoriels
Lorsque des jeunes nouvellement arrivés au pays ont besoin d’aide, ils sont plus susceptibles d’accéder à des systèmes de soutien informel, tels que des membres de la communauté ou des organisations religieuses. 5 Les membres de la famille élargie constituent souvent des sources principales de soutien et, dans certains cas, les familles ont été séparées pendant le processus de migration. 6 Le Transcultural Psychiatry model in Montréal aide le jeune et sa famille à établir des liens avec des familles dans d’autres villes ou pays tout au long du processus de traitement, si le jeune juge que cela est important pour sa santé mentale. 7

En vedette :
Le Projet de services axés sur la collaboration de Peel, dans le cadre de l’initiative ‘Améliorer les systèmes grâce aux projets de services axés sur la collaboration’ par le CAMH, répond à la diversité de jeunes et de familles dans cette région qui se tournent souvent vers les chefs de leur groupe religieux (ou axé sur la foi) pour obtenir un soutien en santé mentale. Les responsables du projet planifient les façons de répondre à ce besoin en améliorant la collaboration et l’établissement de liens entre les groupes religieux et les fournisseurs de services. L’une des interventions qu’ils ont choisies est d’offrir une formation de Premier Soins en Santé Mentale Formation sur les premiers soins en santé mentale aux leaders regilieux (gratuite pour ceux-ci), en optant pour le modèle ‘formation des formateurs’. La formation se concentre sur la stigmatisation, la sensibilisation à la santé mentale, le soutien à la crise et les voies d'accès aux soins.

Partenaires communautaires

Les jeunes réalisent des activités dans un ensemble varié de systèmes et ont accès à des services au moyen de toute une gamme d’organisations telles que les écoles, les hôpitaux, les loisirs, etc. Établir des partenariats avec des organismes au service des jeunes dans votre communauté encourage la collaboration et le partage de pratiques fondées sur les données probantes relatives à la mobilisation des jeunes. Pour en apprendre davantage, consultez notre module d’apprentissage en ligne sur l'établissement et le renforcement de partenariats.

En vedette : Le projet Youth Mental Health and Addiction Champion (YMHAC) (en anglais seulement) est une initiative menée par L'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario en collaboration avec six services de santé publique de l’Ontario. Leur but est d’améliorer la santé et le bien-être des enfants et des jeunes en mettant l'accent sur la promotion de la santé mentale, la prévention de l’abus de substances, la compréhension des maladies mentales et la réduction de toute stigmatisation connexe.

Misant sur la possibilité de tirer parti du travail stimulant en cours à l’échelle provinciale en matière de mobilisation des jeunes et de promotion de la santé mentale, ils ont établi des partenariats avec des jeunes, des services de santé publique, des commissions scolaires, des responsables de la santé mentale, des professeurs, mindyourmind.ca et le Centre. Cliquez ici pour en apprendre davantage sur l’opinion que ces intervenants ont au sujet des partenariats.

  • 1. National Institute of Health, 2011
  • 2. Hoagwood, 2005
  • 3. Armstrong & Manion, 2006
  • 4. Manion & Smith, 2011
  • 5. Khanlou et al., 2011
  • 6. Kilbride et al., 2000
  • 7. Measham, Rousseau, & Nadeau, 2005