Recruter des jeunes

Co-activer

La section portant sur  la co-activation décrit les phases de planification de la mobilisation des jeunes. Ces étapes visent à créer les conditions nécessaires à la mise en œuvre réussie de la mobilisation des jeunes.

Les jeunes peuvent jouer de nombreux rôles dans un organisme. Ainsi, lorsque le recrutement est effectué correctement, il se fait activement à tous les niveaux de l’organisation.

 

 

Les jeunes en tant que consultants :

Étant donné que l’adolescence est par nature un moment de transition, les organismes doivent faire du recrutement sur une base active et continue et avoir un plan de succession pour s’assurer que lorsque les jeunes « vieillissent » ou désirent passer au défi suivant, leur voix n’est pas éteinte dans l’organisation.

Conseils de recrutement :

  • S’appuyer sur les réseaux existants. Vous avez peut-être déjà des liens avec des groupes de jeunes importants par le biais de votre organisme ou de vos partenariats (p.ex. : école, santé publique, police, etc.). Appuyez-vous sur ces réseaux pour éviter d’avoir à commencer à partir de rien.
  • Recruter avec des jeunes. Les jeunes sont dans la meilleure position pour se tourner vers leurs pairs. Travaillez avec les jeunes pour créer conjointement des stratégies de communication et des documents qui ne contiennent pas de jargon professionnel et qui sont rédigés dans un ton engageant.
  • Encourager l’inclusion. Tendez la main aux groupes marginalisés, particulièrement les groupes de personnes qui vivent déjà un certain isolement social, y compris les groupes LGBTB, les groupes de personnes handicapées, les groupes ruraux, les groupes racialisés et les groupes de nouveaux arrivants, ainsi que les Premières nations, et les populations Inuits et Métis.
  • Prendre en compte les obstacles. Qu’est-ce qui peut empêcher quelqu’un de participer? Les obstacles possibles comprennent, sans s’y limiter : la langue, la géographie, les conditions de vie et les autres engagements, comme l’école ou le travail, la stigmatisation, etc. Pensez à la manière dont vous pouvez surmonter ces obstacles pour assurer que tous les jeunes aient l’opportunité d’apporter leurs contributions.
  • Développer un plan de communication. Les stratégies de communication sont cruciales lorsque vient le temps de se tourner vers différentes populations, susciter l’adhésion et donner aux jeunes les renseignements et le soutien dont ils auront besoin pour participer de manière pertinente.
  • Durabilité. La vie des jeunes est souvent dans un état de transition. Ils sont souvent en train de trouver un nouveau travail, changer d’école, explorer de nouveaux centres d’intérêt et bien plus encore. Préparez-vous au roulement des jeunes participants en créant une diversité de possibilités qu’ils peuvent soit saisir ou abandonner, tout dépendamment de leurs centres d’intérêt du moment et de leurs compétences. Développer un plan de succession avec les jeunes est une manière proactive de les aider à identifier leurs objectifs et leurs aspirations tout en leur offrant des occasions de se développer. Bien que cela demande un investissement de la part de l’organisme, le développement des compétences et des connaissances des jeunes les prépare pour de nouveaux niveaux d'engagement au sein de votre organisme et leur offre des compétences de vie qui renforceront leurs capacités à contribuer activement à la communauté avec le temps.

En ce qui concerne le recrutement, il faut tenir compte des huit caractéristiques suivantes : 1

FLEXIBILITÉ : Les jeunes recherchent les choix. Offrez des possibilités après l’école, en fin de semaine ou pendant les vacances scolaires.

LÉGITIMITÉ : Offrez de l’information sur une large gamme de possibilités disponibles et expliquez leur importance. Les jeunes veulent savoir comment ils font changer les choses.

FACILITÉ D’ACCÈS : Fournir aux jeunes des renseignements sur votre organisme, leur rôle potentiel et quels soutiens seront en place pour les aider.

EXPÉRIENCE : Expliquez aux jeunes quelles compétences ils acquerront en travaillant avec votre organisme et comment ces compétences pourraient s’avérer utiles dans un environnement de travail à l’avenir.

INCITATIFS : Offrir des récompenses tangibles pour le travail effectué par les jeunes (événements, repas/collations, transport gratuit, etc.).

VARIÉTÉ : Offrir des possibilités pour que les jeunes apprennent de nouvelles choses et aient accès à des ouvertures qui soutiendront leurs objectifs personnels.

ORGANISATION : Les jeunes veulent travailler dans un environnement efficace (c.-à-d. où les choses avancent), mais relaxant (c.-à-d. où ils peuvent être eux-mêmes).

AMUSANT : Les jeunes cherchent à vivre des expériences amusantes, agréables et
satisfaisantes.

Facteurs déclencheurs et de maintien

Les facteurs déclencheurs sont les raisons pour lesquelles les jeunes s’engagent au départ. Les facteurs de maintien sont les raisons pour lesquelles les jeunes restent engagés tout au long d’un programme. Comprendre les facteurs déclencheurs et de maintien ainsi que les obstacles à la mobilisation vous aidera à développer une stratégie de recrutement pertinente pour que les jeunes, les adultes, l’organisme et la communauté puissent tirer profit de la mobilisation des jeunes. Pour en apprendre davantage sur ces deux aspects, visionnez cette du Joint Consortium for School Health (en anglais seulement).

 

 

 

En vedette : Faire équipe avec les jeunes

La Commission des étudiants du Canada a pour objectif d’aider les jeunes à mettre leurs idées en œuvre pour qu’ils s’améliorent, améliorent leur communauté et leur monde. Lisez quelques lignes sur leur modèle de processus d’engagement des jeunes.

 

 

  • 1. Lukka, 2000